Les Ateliers des Vauzelles

 

16100 CHATEAUBERNARD

Téléphone : 05 45 36 17 40
Fax : 05 45 36 17 47

Courriel : poladulte.accueil@eirc.fr

Directeur:
M. Frédéric MOREAU – 06.28.29.32.04
poleadulte.direction@eirc.fr

Directrice Adjointe :
Mme Alexandra ANSEUR – 06.69.92.17.87
poleadulte.adjdirection@eirc.fr


Agrément : 84 places

Historique  :   Créé en 1979 pour 40 places, l'ESAT «  Les Ateliers des Vauzelles  » est un Etablissement d'Aide par le Travail (anciennement CAT). Il est géré par l'Association EIRC (Espace d'Insertion en Région de Cognac ) . Suite à un incendie qui ravagea une partie du bâtiment en 2007, les locaux furent restructurés par le cloisonnement de l'espace de production en 5 ateliers distincts, ainsi que par la construction d'un bâtiment neuf abritant le service administratif et une restauration en self. L'atelier de menuiserie fut fermé et une première équipe d'entretien d'espaces verts fut créée. En 2008, puis en 2009, l'agrément de l'établissement fut étendu à 79 places et une deuxième équipe d'entretien d'espaces verts a été mise en place. En 2009, alors que la crise économique impactait fortement l'activité, la nécessité est apparue de libérer en partie l'ESAT de ses liens avec la sous-traitance, soumise à trop de fluctuations. Le projet d'une activité de maraichage biologique a donc été mis en œuvre et a pu démarrer début 2012. Au 1er janvier 2013, conscient de l'évolution des publics concernés par les ESAT, une extension de 5 places fut accordée par l'ARS ( A gence R égionale de S anté) spécifiquement pour l'accueil de personnes handicapées psychiques, portant l'agrément à 84 personnes. Les personnes accueillies sont reconnues travailleurs handicapés par la C ommission des D roits et de l' A utonomie de la P ersonne H andicapée (CDAPH). Les Ateliers des Vauzelles proposent ainsi des travaux de sous-traitance ou de prestations de service, comparables au milieu ordinaire en terme d'exigence de qualité et de réactivité, mais dont l'organisation et la mise en œuvre tiennent compte du handicap des travailleurs. (...)

Historique :  

Créé en 1979 pour 40 places, l'ESAT « Les Ateliers des Vauzelles » est un Etablissement d'Aide par le Travail (anciennement CAT). Il est géré par l'Association EIRC (Espace d'Insertion en Région de Cognac).

Suite à un incendie qui ravagea une partie du bâtiment en 2007, les locaux furent restructurés par le cloisonnement de l'espace de production en 5 ateliers distincts, ainsi que par la construction d'un bâtiment neuf abritant le service administratif et une restauration en self. L'atelier de menuiserie fut fermé et une première équipe d'entretien d'espaces verts fut créée.

En 2008, puis en 2009, l'agrément de l'établissement fut étendu à 79 places et une deuxième équipe d'entretien d'espaces verts a été mise en place.

En 2009, alors que la crise économique impactait fortement l'activité, la nécessité est apparue de libérer en partie l'ESAT de ses liens avec la sous-traitance, soumise à trop de fluctuations. Le projet d'une activité de maraichage biologique a donc été mis en œuvre et a pu démarrer début 2012.

Au 1er janvier 2013, conscient de l'évolution des publics concernés par les ESAT, une extension de 5 places fut accordée par l'ARS (Agence Régionale de Santé) spécifiquement pour l'accueil de personnes handicapées psychiques, portant l'agrément à 84 personnes.

Les personnes accueillies sont reconnues travailleurs handicapés par la Commission des Droits et de l'Autonomie de la Personne Handicapée (CDAPH).

Les Ateliers des Vauzelles proposent ainsi des travaux de sous-traitance ou de prestations de service, comparables au milieu ordinaire en terme d'exigence de qualité et de réactivité, mais dont l'organisation et la mise en œuvre tiennent compte du handicap des travailleurs.

Nos atouts : rigueur, qualité, souplesse, fiabilité, proximité.

 

Les valeurs :

Dignité, Insertion, Dynamisme sont les valeurs revendiquées par l'association dans son projet.

 

La dignité est développée comme une valeur selon laquelle la personne accompagnée par l'EIRC est considérée à travers ses désirs, ses capacités, ses potentialités, son histoire et ses besoins, sa citoyenneté et non à travers son handicap.

L'insertion en milieu ordinaire est synonyme, pour l'EIRC, d'intégration sociale de la différence. Objectif aussi bien que valeur, l'insertion s'envisage grâce à la scolarisation en milieu ordinaire des enfants et adolescents, et à l'intégration en milieu du travail  ordinaire pour les adultes, si leur autonomie leur permet de quitter le secteur du travail protégé. L'accompagnement des personnes, dès leur enfance, est conçu dans cet objectif. Il est construit de façon à développer la plus grande autonomie des personnes, dans la mesure de leurs capacités.

Le dynamisme est entendu dans le sens d'une attitude attentive et volontaire de suivre les évolutions et progrès du secteur, pour apporter une réponse au plus proche des besoins des personnes accompagnées.

 

Les missions :

Son objectif principal est de favoriser l'épanouissement professionnel, personnel et social des personnes handicapées, et leur intégration dans la vie de la cité.

 

L'ESAT a une double mission :

  • Proposer une activité à caractère professionnel aux personnes grâce à une structure et des conditions de travail adaptées.
  • Assurer le soutien médico-social et éducatif nécessaire aux personnes pour acquérir la meilleure autonomie personnelle et sociale possible.

 

Les moyens humains :

22 personnes interviennent à l'ESAT :

Le directeur, la directrice-adjointe, le chef de service, la responsable administrative et les secrétaires administratives et comptables, les moniteurs d'ateliers et éducateurs techniques spécialisés, les coordinateurs de soutien, le médiateur d'insertion, le psychologue, les magasiniers caristes et l'agent de service.

Afin de gérer l'organisation de l'ESAT, une réunion de l'équipe éducative se tient une fois par semaine à jour et heure fixe ; une réunion de production est menée chaque semaine par le chef de service ;  et une réunion de soutien est organisée chaque mois.

 

Les modalités d'accompagnement :

  • L'accueil :

L'admissibilité en ESAT est soumise à l'orientation délivrée par la CDAPH. Les candidats à l'admission font leur demande par courrier. Leurs motivations sont étudiées avec attention et bienveillance.

L'ESAT favorise la découverte du milieu professionnel en ESAT par le biais de périodes de stage.

Les stagiaires peuvent être des jeunes d'Instituts Médico-Educatifs. Ils peuvent également être orientés par d'autres partenaires comme le CMP, la Missions Locales, la MDPH…

Dans tous les cas, un bilan de stage est réalisé par le moniteur référent.

L'admission est validée par la Commission d'admission.

Le Contrat de Soutien et d'Aide par le Travail est signé entre l'usager et l'ESAT. Celui-ci définit les droits et les obligations réciproques de chaque partie afin d'encadrer l'exercice des activités à caractère professionnel et la mise en œuvre du soutien médico-social et éducatif.

Le Règlement de fonctionnement définit les droits et devoirs de la personne accueillie, nécessaires au respect de la vie collective au sein de l'établissement, ainsi que les obligations réciproques des professionnels et de l'usager pour garantir le bon fonctionnement de la structure : sécurité, hygiène, respect d'autrui, règles de vie, horaires, etc…

Le dossier de la personne est conservé sous forme informatisée avec des accès limités. Les informations relatives aux réunions d'équipe donnent lieu à un compte-rendu. Ce dossier est consultable par le personnel chargé de l'accompagnement, soumis au secret professionnel partagé,  la personne accueillie, toute personne nommément désignée par écrit par la personne accompagnée ou par la personne éventuellement chargée de la mesure de protection.

Le dossier informatique est régulièrement sauvegardé. Il est complété par un dossier « papier » consultable suivant les mêmes critères que le dossier informatisé.

Le référent  est un professionnel qui est en charge de la meilleure connaissance de la personne accompagnée. Il coordonne les solutions aux problèmes que peut rencontrer la personne accompagnée dont il a la référence. Il est en relation avec les personnes chargées de la mesure de protection, avec les familles et avec les partenaires sociaux extérieurs. Il doit connaître particulièrement bien le contenu du dossier de la personne accompagnée et doit veiller à ce qu'il soit correctement et suffisamment renseigné et à jour.

Dans les discussions en réunion d'équipe, il apporte sa connaissance de la situation de la personne accompagnée au reste de l'équipe et aux cadres.

Le Conseil de la Vie Sociale a été mis en place et fonctionne depuis 18 Mai 2005. Son  objet est de  favoriser la participation et l'expression des personnes accueillies en recueillant une écoute attentive au sein de l'établissement. 

Il est composé de trois personnes accueillies, de deux membres salariés, de deux parents et de  deux administrateurs représentant l'EIRC, et de la Direction de l'établissement.

Le CVS se réunit environ tous les deux mois.

Le projet individuel validé par la Direction est un outil documentaire qui permet aux usagers et aux professionnels de co-construire l'accompagnement socio-professionnel et qui garantit l'individualisation de l'accompagnement. Il est élaboré par le travailleur handicapé et son moniteur référent, ainsi que tout autre membre de l'équipe éducative que l'usager souhaitera associer.

Chaque année, l'évaluation du projet permet de faire un point sur la situation de l'usager, sur le plan professionnel et personnel, avant d'envisager les objectifs et moyens du projet suivant.

 

  • L'accompagnement professionnel :

La production est en lien direct avec les notions de productivité. Nous avons également l'obligation d'assurer notre stabilité financière sur le volet commercial afin d'entretenir, de développer notre outil de travail et d'assurer une partie de la rémunération des travailleurs de notre établissement.

De plus, la production permet aux personnes accompagnées de s'approprier la culture d'entreprise, et s'inscrire ainsi dans une démarche de qualité et de normes, d'exigences posées par le client et de règles collectives à respecter (horaires, sécurité, respect, etc…). Ces exigences sont le reflet de la réalité économique et permettent à la personne accompagnée de faire le lien entre l'ESAT et l'entreprise.

L'adaptation du travail : Face aux contraintes économiques déjà évoquées, nous cherchons à répondre positivement aux propositions qui nous sont faites par nos clients. Dès les premiers échanges, la question de la faisabilité est prise en compte car nous cherchons à adapter le travail aux compétences des travailleurs de l'ESAT, et non pas l'inverse.

D'une manière générale, ce sont les moniteurs d'atelier, qui connaissent bien les personnes, leurs souhaits, leur aptitudes, qui émettent des propositions d'organisation et d'adaptation de la production.

Le rôle de l'ESAT est d'offrir un environnement répondant aux besoins spécifiques des personnes. Lors de l'organisation de la production, nous composons avec les capacités et le rythme de chacun. C'est la raison pour laquelle un certain nombre de personnes est à temps partiel, même si cela peut impacter sur la production.

L'insertion, la formation et la sécurité sont les objectifs de cette adaptation afin d'augmenter les compétences, les connaissances, le savoir-faire ou le savoir-être des personnes accueillies.

 

  • L'accompagnement social :

Les activités de soutien ont pour vocation de favoriser l'épanouissement personnel et social des personnes accompagnées.

A l'ESAT les « Ateliers des Vauzelles », la personne accueillie est considérée dans sa globalité.

C'est pourquoi toutes les activités de soutien sont mises en œuvre dans le but de développer les compétences et le savoir-être des travailleurs, que ce soit dans le domaine professionnel ou dans le domaine social.

Toutes les actions de soutien sont décidées en collaboration et avec l'accord du travailleur. Elles peuvent être menées individuellement ou par groupe.

Pour mener l'ensemble des activités, l'ESAT dispose d'un secteur « Soutien » auquel sont rattachés 3 coordinateurs de soutien et un médiateur d'insertion.

Quelques exemples d'activités : le comité de participation, les groupes de débats, la médiathèque, l'apprentissage du code de la route, la formation « filmage », la boutique de vente de légumes, l'activité sportive…

Les autres activités de soutien sont créées au plus juste des besoins et envies identifiées par les moniteurs d'ateliers et les coordinateurs de soutien. Par conséquent, un certain nombre d'actions sont menées, de façon continue ou ponctuellement : informatique, diététique, langue des signes accompagnement des membres du Conseil de la Vie Sociale, formation repères spatio-temporels. Cette liste, non exhaustive, illustre la variété des activités pouvant être proposées aux personnes accueillies à l'ESAT.

Les actions en lien avec la vie quotidienne sont menées par les coordinateurs de soutien ainsi que par les moniteurs référents. La qualité de l'accompagnement que nous proposons réside dans l'aide quotidienne, quelques fois en marge de nos missions, mais qui est pourtant si importante pour le mieux-être des personnes que nous accompagnons. Sous la forme d'une écoute attentive, active et bienveillante, cette aide peut concerner les démarches administratives, les relations avec les tutelles, le développement de l'autonomie, les prises de rendez-vous médicaux, la recherche de séjours de vacances, etc…

 

  • L'accompagnement à la santé:

Il ne peut s'exercer dans le champ médical, puisque cela n'est pas dans le domaine de compétences des ESAT.  En revanche, l'ESAT, parmi toutes les actions éducatives, propose aux personnes qui en ont besoin de les accompagner dans leur démarche de soin en collaboration avec le CMP, la Médecine du Travail, l'aide à la prise de médicaments, le psychologue, les repas adaptés

 

Les partenaires :

Entreprises, Ohé Prométhée, MDPH, CMP, Médecine du Travail, etc…

 

Les moyens financiers :

Par l'arrêté du 26 aout 2013, l'Agence Régionale de Santé (ARS) a confirmé l'agrément de l'ESAT pour 84 personnes orientées par la CDAPH (Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées) :  

- 79 places destinées à des personnes déficientes intellectuelles 

- 5 places destinées à des personnes handicapées psychiques.

Unique autorité de tarification pour les ESAT, l'ARS finance le budget social de l'ESAT : personnel d'encadrement, entretien du bâtiment.

Le budget commercial (salaire des ouvriers, entretien des locaux et matériels en lien avec l'activité de production) est financé par l'activité de production de l'ESAT.

 

Activités :

L'ESAT propose :

  • des activités professionnelles:
  • 5 ateliers de sous-traitance : conditionnement, assemblage, contrôle, étiquetage, etc…
  • 2 équipes d'entretien d'espaces verts : tonte, débroussaillage, taille de haies, etc…
  • 1 équipe de maraichage biologique : production et vente de légumes bio
  • la mise à disposition de personnel en entreprise du milieu ordinaire : manutention, nettoyage de locaux, travaux viticoles, agent de collectivité…

 

  • des activités de soutien en lien avec les besoins des personnes : formation (interne et externe), apprentissage du Code de la Route, débats, informatique, …

Les Activités

Mise à Disposition de personnel en Entreprise
Mise à Disposition de personnel en Entreprise
Entretien Espaces Verts
Entretien Espaces Verts
Maraichage Biologique
Maraichage Biologique
Sous-Traitance Industrielle
Sous-Traitance Industrielle