SAJ LES MYOSOTIS

 

31 Rue des Vauzelles

16100  CHATEAUBERNARD

Tél : 05 45 36 17 40

Fax : 05 45 36 17 47                                                                                               

Directeur : Mr Frédéric MOREAU

Tél : 06 28 29 32 04

Courriel : poleadulte.direction@eirc.fr

Agrément : 22 places

HISTORIQUE  : ouvert en Novembre 2006, ce service d'activités de jour de 22 places permet de favoriser l'échange, la découverte et l'expression, en ajustant l'accompagnement de chacun. LES VALEURS   : La valorisation du statut d'adulte des personnes accompagnées, est devenue l'une des composantes essentielles de notre accompagnement. En évitant l'infantilisation des personnes à travers des activités adaptées intramuros ou à l'extérieur de la structure, les membres de l'équipe des Myosotis militent pour cette reconnaissance. La relation éducative est au cœur de notre métier. Elle nous permet à la fois de rassurer, d'encourager, de motiver...ou tout simplement de cheminer un temps avec la personne qui nous est confiée. Si cette relation est différente d'un individu à l'autre, s'appuyant sur une rencontre singulière, elle est définit par la même exigence de remplir notre mission thérapeutique. Les personnes accueillies au SAJ bénéficient toutes d'une orientation de la CDAPH. (...)

HISTORIQUE : ouvert en Novembre 2006, ce service d'activités de jour de 22 places permet de favoriser l'échange, la découverte et l'expression, en ajustant l'accompagnement de chacun.

LES VALEURS : La valorisation du statut d'adulte des personnes accompagnées, est devenue l'une des composantes essentielles de notre accompagnement. En évitant l'infantilisation des personnes à travers des activités adaptées intramuros ou à l'extérieur de la structure, les membres de l'équipe des Myosotis militent pour cette reconnaissance.

La relation éducative est au cœur de notre métier. Elle nous permet à la fois de rassurer, d'encourager, de motiver...ou tout simplement de cheminer un temps avec la personne qui nous est confiée. Si cette relation est différente d'un individu à l'autre, s'appuyant sur une rencontre singulière, elle est définit par la même exigence de remplir notre mission thérapeutique.

Les personnes accueillies au SAJ bénéficient toutes d'une orientation de la CDAPH.

 

LES MISSIONS :

Le service a pour mission d'accueillir les personnes accompagnées sur un temps en journée : de 8h30 à 16h 30 du lundi au vendredi en assurant le bien-être physique et psychique des personnes, la socialisation et l'autonomie. Pour tous, il a pour vocation d'accompagner la personne dans sa vie à travers la formalisation d'un projet individuel.

Il offre une alternative à la production ou permet à certains de continuer à développer ou de maintenir des aptitudes pour intégrer un ESAT.

La participation à la vie de la cité et le lien avec la société (mode, différents produits vu à la télévision) permettent l'émergence de questions, de désirs, d'impressions, de découvertes.

 

 

LES MOYENS HUMAINS :

L'équipe pluridisciplinaire est composée de 9 salariés(es) permanents.

2 Aides médico psychologique 
3 moniteurs éducateurs 
1 agent de service 
1 éducateur spécialisé 
1 directrice adjointe
1 directeur
1 psychologue

 

Tous ces professionnels participent, à des fréquences variables suivant leur poste, aux réunions d'équipes hebdomadaires et à des formations individuelles ou collectives. Cela permet  d'ajuster en permanence le mode d'accompagnement de chaque personne accueillie, en fonction des situations rencontrées et de leur évolution.

 

LES MODALITES DE L'ACCOMPAGNEMENT :

Le référent est invariablement celui qui souscrit aux exigences administratives relatives aux personnes qu'il accompagne dans le cadre de cette mission particulière. Il est celui qui centralise l'information en s'appuyant sur les observations des différents membres de l'équipe.

Egalement à l'écoute des familles, le référent se positionne comme un interlocuteur privilégié.

Si le référent peut être un repère pour certains, le dialogue entre la personne accompagnée et son référent peut être riche de projections singulières et significatives, comme se limiter à une relation transférentielle moins colorée par ce lien privilégié.

Le référent est enfin le garant d'une réflexion active et de l'investissement éducatif des personnes qu'il accompagne plus particulièrement.

La structure se veut accueillante aux familles. N'importe quel professionnel peut se retrouver en situation d'échange avec les parents, amis…des personnes accompagnées.  Les familles sont informées du travail fourni auprès des personnes et peuvent venir s'assurer de la pertinence de l'accompagnement ainsi que du respect du règlement de fonctionnement.

LES PARTENAIRES :

Des partenariats et rencontres avec d'autres établissements se font autour de 2 grandes thématiques : culture et activités physiques.

Restos du cœur, Mairie de Chateaubernard, centre social La Cale à Crouin, association l'ASERC, centre aquatique Les Antilles à Jonzac, etc…

 

LES MOYENS FINANCIERS :

Ce service d'accueil de jour, placé sous la compétence du Conseil Département est financé en prix de journée.

 

LES ACTIVITES :

L'ensemble des activités vise l'épanouissement de la personne. Ainsi, l'accompagnement proposé sur le SAJ les Myosotis repose sur le rapprochement des notions d'individu et de collectif.  Cet aller- retour permanent est la base du travail mené sur la socialisation. En effet, à l'intérieur de la structure, les ateliers sont des lieux de médiatisation dans lesquels la dynamique de groupe est le premier levier de l'action. A l'extérieur de la structure, le travail sur l'adoption de comportements adaptés par le groupe et a fortiori par les individus qui le composent, ont permis la découverte de nouveaux environnements.

La participation à la vie sociale recherchée dans les activités qui sont orientées vers l'extérieur passe également par le partenariat. La recherche de partenaire induit la notion d'utilité sociale, dans le cadre des restos du cœur notamment mais également celle d'insertion à travers de nouveaux statuts (bénévole, comédien, exposant à l'occasion de marchés, jardiniers...).

Théâtre : depuis 2011, une troupe s'est créée sous le nom « Les Artscéniques ». Une fois structurées, nous répétons les saynètes dans une salle de théâtre (partenariat avec l'association socio-éducative de la région de cognac : ASERC) afin que la troupe puisse répéter dans les conditions optimales. Cette mise en situation qui s'avère motivante, nous permet de préparer nos spectacles.

Travaillant en partenariat avec les collectivités locales, notamment la ville de Chateaubernard  (16), le spectacle est l'aboutissement de nos répétitions, il comprend la participation de tous les membres de la troupe (accessoiristes, décorateurs, comédiens, musiciens, couturiers…). Il permet de valoriser le travail de chacun. De même, le fait de se produire permet également à la troupe de militer pour une utilité sociale de chacun quelle que soit sa différence intellectuelle ou non. A travers le plaisir partagé, c'est cette convivialité et ces valeurs que nous cherchons à partager.

Nous sommes en pleine élaboration d'un spectacle pour enfants et nous sommes en train de réfléchir à un deuxième spectacle pour adultes.

A terme, nous envisageons la possibilité de faire des tournées, voire de mettre sur pied un festival comprenant d'autres structures proposant un atelier théâtre ou des associations d'art dramatique autonomes.

 

Un groupe de percussions (la famille Tap'dur) se produit aussi régulièrement.

 

Peinture : L'atelier peinture proposé au S.A.J. depuis son ouverture a été initié par la volonté de faire découvrir  les arts plastiques aux personnes accueillies.

Cette initiative est également le résultat d'une réflexion plus globale autour de l'accès à l'art aux personnes dont les parcours de vie n'ont pas été propices à la découverte de celui-ci.

La production artistique est génératrice de plaisir et peut faire apparaître des éléments de la personnalité en sommeil.

Elle peut ainsi réveiller des choses enfouies, expulser des angoisses, des non-dits.

Nous pensons aux difficultés rencontrées par les personnes accueillies pour communiquer verbalement leurs émotions.

Ainsi, l'art est en soi une mise en lumière de nos perceptions intimes et de la  confrontation de celles-ci au monde extérieur. Mais, il est aussi espace de liberté, dont le cadre est défini par celui qui crée.

Un partenariat s'est institué avec les musées d'Angoulême et des beaux-arts de Bordeaux, et du musée de la « Création Franche » à Bègles qui accueille des œuvres d'artistes en situation de handicap.

 

Activités aquatiques : telles que nous les envisageons pour les personnes que nous accueillons elles sont une adaptation à un milieu spécifique, dans lequel le pratiquant est amené à gérer un nouvel équilibre, de nouvelles formes de déplacements, de nouvelles techniques respiratoires, la construction ou le rétablissement de nouveaux repères.

Ce sont des activités où la composante émotionnelle est très importante, ainsi que le lien social qui permet au pratiquant d'assurer sa propre sécurité, d'apprendre des règles d'hygiène et d'aider les autres.

Les activités aquatiques se déroulent actuellement sur deux à trois créneaux selon des cycles de répartition élaborés conjointement en concertation avec les différentes structures et écoles de Cognac et Chateaubernard.

Se rajoutent à ces créneaux les sorties à la base nautique des Antilles à Jonzac, qui permettent aux pratiquants d'explorer le milieu aquatique dans une structure plus ludique. En effet, la base nautique de Jonzac offre un espace tonique (jets massants sous l'eau et sur l'eau, nage à contre-courant), relaxant (jacuzzi, eau turquoise à 31°), et vivifiant (bassin intérieur se prolongeant sur l'extérieur, été comme hiver).

 

Grands jeux : les Grands Jeux sont nés de la capacité de l'équipe à partager ses idées, de la créativité de chaque accompagnateur, de l'observation des intérêts différents des personnes accueillies.

Les Grands Jeux sont des carrefours qui regroupent plusieurs activités que nous pouvons mener de manière indépendante en groupe restreints.

Les Grands Jeux sont également l'occasion de rappeler quelles sont les valeurs sur lesquelles nous nous accordons : partage du temps, concessions pour que chacun puisse montrer ce qu'il sait faire ou aime faire, principe d'égalité, d'équité (on ne demande pas le même niveau d'accomplissement en fonction des personnes….) respect de l'autre dans ses différence et soutien, amitié…

Lors d'un Grand Jeu, toutes les personnes accueillies par le S.A.J. sont priées de participer.

Les objectifs communs à tous les Grands Jeux sont la créativité, l'expression des valeurs communes, développer des compétences, maîtriser ses craintes ou ses réticences.

Lors de l'évaluation, les personnes nous font des retours sur ce qui leur a plu, ce qu'elles ont jugé trop difficile, ce qu'elles aimeraient voir décliné autrement… Ainsi, nous réadaptons le jeu la fois d'après et il n'est pas rare qu'un même Grand Jeu puisse avoir des déclinaisons différentes …

Avec cette écoute des personnes, nous recherchons avant tout à ce qu'elles prennent du plaisir. Les indicateurs qui nous guident, outre les échanges directs avec les personnes accompagnées sont : les sourires et les rires, la participation, la motivation exprimée de manière verbale ou non, les demandes explicites de continuer le jeu en cours….cette liste n'étant pas exhaustive.

Bien-être : l'atelier mise sur un travail autour de la personne et non du groupe. L'appropriation de l'image de soi, la valorisation de l'individu à travers ses goûts et ses choix empruntent l'axe éducatif de l'émergence du sujet.

Des personnes sollicitent souvent des séances afin de se détendre ou d'expérimenter leurs sens (toucher, odorat…). Les temps d'atelier sont souvent accommodés de musiques propres à la décontraction ou qui inspirent des envies de voyages. Le travail réalisé autour de  la convivialité de la salle associé à son  modeste volume en fait un espace contenant propice aux confidences.

 

Cuisine : La cuisine occupe une place importante dans la dynamique de la structure. En effet la convivialité ainsi que le plaisir immédiat lié au goût des bonnes choses unissent toutes les personnes dans un principe de plaisir commun.

Principalement initié pour fêter les anniversaires, mettre chaque membre du groupe en exergue à un moment donné, l'atelier cuisine est devenu une plateforme technique dans laquelle nous préparons les pique-niques et les repas améliorés (réveillons, repas des parents…)

Le groupe de cuisine valorise les personnes qui sont attirées par la préparation de recettes. Ce qui est particulièrement travaillé est la motricité, l'autonomie, les capacités de numération (dans les dosages), l'hygiène, le partage…

L'équipe cuisine va ramasser les fruits et légumes qu'elle prépare. Cette démarche permet de travailler autour de l'écologie, du respect de soi et de la nature.

Nous avons jugé opportun de mettre l'accent sur le lien entre les produits consommés et la Nature car nous avons constaté que, parfois, les personnes ont tendance à ne trouver l'origine des produits que dans les magasins qui les distribuent.

Rencontrant un succès grandissant, l'atelier cuisine s'ancre de plein droit dans la démarche culturelle des Myosotis et s'ouvre sur de nouveaux partenariats qui font vivre le tissus social sur la région cognaçaise (Gourmets-gourmands ; maraîchage  à l'ASERC).

Un repas sera réalisé mensuellement afin de respecter leurs souhaits, de cuisiner avec des produits de saisons, de travailler l'équilibre alimentaire.

Plusieurs repas conviviaux sont organisés tout au long de l'année où nous recevons des partenaires extérieurs (élus de la Mairie, familles, amis…),

 

 

Musique : Le projet s'est structuré initialement autour de la guitare d'un éducateur musicien.

Progressivement, la musique qui remplissait l'espace et qui servait à souder le groupe au sein d'un vécu commun s'est institutionnalisée en « tours de chants » qui explore le répertoire français et international. Les personnes choisissent les musiques qui leur parlent. Elles interprètent chacune à leur tour la chanson de leur choix devant le reste du groupe qui les applaudit, reprenant avec elles les refrains…

Le respect de chaque participant, l'écoute de l'autre sont posés comme des conditions nécessaires à la bonne marche de cet atelier.  Le guitariste (épaulé par ses collègues) reste vigilant, rattrape les fausses notes, impulse de la joie…c'est le garant de la dynamique de groupe.

Certaines personnes ont évolué dans leur façon de chanter et semblent souhaiter progresser dans la technique musicale. C'est un moyen pour elles de se mettre en avant, de briller un temps dans cette activité. 

Le second aspect de la musique tient à son caractère spontané qui permet d'apaiser les tensions, de solidariser les membres épars du collectif lorsque celui-ci se disloque. Ces moments conviviaux sont fréquents et souvent sollicités lors des temps charnières (avant les temps de repas, à l'accueil du matin, en fin d'activité l'après-midi…)

 

Sorties : les sorties nature permettent aux personnes de conserver une certaine tonicité et sont également  prétexte au renforcement de la cohésion du groupe. Elles alimentent l'atelier cuisine lorsqu'elles se déroulent sur une journée et nécessitent un pique-nique, ou sont l'occasion de cueillettes.

L'apaisement qu'elles procurent permet un meilleur investissement des capacités des personnes une fois revenues sur la structure.

Rarement exclusives, elles s'accompagnent souvent de visites. En effet le patrimoine de notre région, riche de monuments, d'églises, de musées… offre un large choix de destination  lorsque nous nous lançons à la découverte de la culture. Ce parti pris en faveur de la culture dans l'accompagnement se traduit par un partenariat pérenne avec la médiathèque de Châteaubernard ou ponctuel avec le musée de Saint–Jean d'Angély.

Les sorties dans les magasins  poursuivent plusieurs objectifs. Tout d'abord, elles permettent aux personnes de s'inscrire dans un principe de réalité incluant une frustration nécessaire (on ne peut pas acheter tout ce qu'on veut). Elles offrent également un support de participation et d'engagement dans les ateliers (costumiers au théâtre, peintres qui se déplacent pour acheter des tubes, ingrédients pour les recettes dénichées sur des livres de cuisine.)

Enfin ces sorties permettent d'observer et de graviter autour des  centres d'intérêts de chacun. La participation à la vie de la cité et le lien avec la société (mode, différents produits vu à la télévision) permettent l'émergence de questions, de désirs, d'impressions, de découvertes.

Une activité avec l'asinerie « Baudets du Poitou » à Aulnay a lieu tous les 15 jours, et une fois par mois, la Chèvrerie à Rouillac nous accueille.

 

Activités sportives : elles ont lieu 2 fois par semaine au gymnase de l'IME,  ainsi que basket, marche nordique, randonnée, activité d'expression corporelle (afin de percevoir son corps dans l'espace), exercices « psychomoteurs » (mobilité…).