Résidence LA FAÏENCERIE

 

22, Rue de Crouin

16100 COGNAC

Tél : 05 45 35 08 64

Directeur : Mr Frédéric MOREAU

                Tél : 06 28 29 32 04

                Courriel : poleadulte.direction@eirc.fr

Chef de service : Mme Corinne PLA

                Tél : 06 69 35 31 76

                Courriel : corinne.pla@orange.fr

Agrément : 19 places

HISTORIQUE  : La Résidence « La Faïencerie » a été créée en 1991, pour accueillir des Travailleurs en ESAT. Cette résidence était gérée à l'origine par le CCAS de la Ville de Cognac en lien étroit avec l'association EIRC et l'Arche à Cognac pour les admissions et le fonctionnement. Le 1 er Mai 2007 sa gestion a été transférée à une association de type Loi 1901 créée à cette occasion : EPLF (Ensemble Pour la Faïencerie). Le 1 er Janvier 2010 , sur proposition d'EPLF,  la gestion de cette résidence a été confiée à l' association EIRC (Espace d'Insertion en Région de Cognac) suite à un arrêté du Conseil Général de la Charente. L'évolution des besoins des personnes en situation de handicap a amené l'Association en 2011, à transformer 5 places Travailleurs en 5 places Foyer Occupationnel. La capacité d'accueil agréée de la Résidence de la Faïencerie est de19 places dont 14 places d'hébergement de travailleurs et 5 places d'hébergement de personnes non travailleuses. Le bâtiment , situé 22 Rue de Crouin, dans le quartier Saint Jacques à Cognac, présente une superficie de1082m² sur trois niveaux. Il fait l'objet d'un bail de location auprès de la société Vilogia. Les personnes accueillies disposent, à proximité, de l'accès aux commerces, aux centres culturels et administratifs, aux associations sportives… ; à l'ensemble des services que peut offrir une ville. Les spécificités de la résidence  « La Faïencerie » sont d'une part, sa situation géographique : au cœur d'un quartier animé en centre-ville et d'autre part, l'accueil de publics ayant des capacités et autonomies différentes (personnes qui travaillent et d'autres pas, arrivée récente de personnes malades psychiques…)   LES VALEURS  : Pendant longtemps, les besoins et les désirs des personnes en situation de handicap ont été exprimés par d'autres qu'eux-mêmes. (...)

HISTORIQUE :

La Résidence « La Faïencerie » a été créée en 1991, pour accueillir des Travailleurs en ESAT.

Cette résidence était gérée à l'origine par le CCAS de la Ville de Cognac en lien étroit avec l'association EIRC et l'Arche à Cognac pour les admissions et le fonctionnement.

Le 1er Mai 2007 sa gestion a été transférée à une association de type Loi 1901 créée à cette occasion :

EPLF (Ensemble Pour la Faïencerie).

Le 1er Janvier 2010, sur proposition d'EPLF,  la gestion de cette résidence a été confiée à l'association EIRC (Espace d'Insertion en Région de Cognac) suite à un arrêté du Conseil Général de la Charente.

L'évolution des besoins des personnes en situation de handicap a amené l'Association en 2011, à transformer 5 places Travailleurs en 5 places Foyer Occupationnel.

La capacité d'accueil agréée de la Résidence de la Faïencerie est de19 places dont 14 places d'hébergement de travailleurs et 5 places d'hébergement de personnes non travailleuses.

Le bâtiment, situé 22 Rue de Crouin, dans le quartier Saint Jacques à Cognac, présente une superficie de1082m² sur trois niveaux. Il fait l'objet d'un bail de location auprès de la société Vilogia.

Les personnes accueillies disposent, à proximité, de l'accès aux commerces, aux centres culturels et administratifs, aux associations sportives… ; à l'ensemble des services que peut offrir une ville.

Les spécificités de la résidence « La Faïencerie » sont d'une part, sa situation géographique : au cœur d'un quartier animé en centre-ville et d'autre part, l'accueil de publics ayant des capacités et autonomies différentes (personnes qui travaillent et d'autres pas, arrivée récente de personnes malades psychiques…)

 

LES VALEURS :

Pendant longtemps, les besoins et les désirs des personnes en situation de handicap ont été exprimés par d'autres qu'eux-mêmes. Leur statut d'adulte était nié.

Ces dernières décennies, un changement important est survenu dans la perception du handicap. Désormais, l'attention ne se porte plus sur ce qui ne fonctionne pas chez la personne. Le handicap est aujourd'hui compris comme la conséquence de l'interaction entre l'individu et un environnement qui ne s'adapte pas aux différences de la personne et limite ou entrave la participation de celle-ci à la société.

A La Faïencerie, les personnes accueillies s'approprient un statut d'adulte et nous les considérons comme telles. Cette résidence doit permettre aux personnes accompagnées de prendre leur place dans la société en favorisant l'exercice de leur citoyenneté.

Dans ce contexte, l'humanisme, le respect de la dignité humaine et de l'être humain dans sa différence sont les valeurs essentielles qui sous-tendent notre travail auprès des publics accueillis.

A la résidence La Faïencerie, nous croyons que les résidents ont les potentialités nécessaires pour s'approprier un statut d'adulte et être ou devenir des acteurs de la société. 

Les valeurs spécifiques de la résidence La Faïencerie sont :

  • Le respect que nous définirons de la façon suivante : chaque résident accueilli est considéré dans son intégralité, dans une unicité où il est reconnu en fonction de ses capacités et de ses attentes.
  • L'égalité s'apparente à une parité dans les droits et les devoirs, c'est à dire la création, au sein de la société, des conditions propices au respect de la différence et à la diminution des préjugés. Être pleinement intégré dans la société signifie alors que les personnes en situation de handicap sont reconnues en tant qu'acteur de la société au même titre que toute autre personne, avec des droits et des devoirs.
  • La solidarité : c'est se connaître, s'accepter dans nos différences, se respecter mutuellement et surtout partager les préoccupations les uns des autres. La solidarité humaine est un lien fraternel et une valeur sociale importante qui unissent le destin de tous les hommes les uns aux autres. C'est une démarche humaniste qui fait prendre conscience que tous les hommes appartiennent à la même communauté d'intérêt.

Elles sont des valeurs fortes au sein de la Faïencerie, impliquant chaque professionnel et chaque résident dans des notions d'échanges, de convivialité et d'entraide.

 

LES MISSIONS :

L'objectif principal est l'autonomie individuelle qui signifie être responsable de sa propre vie et avoir la liberté de faire ses propres choix. Le respect de l'autonomie individuelle des personnes en situation de handicap signifie que ces personnes ont, dans des conditions d'égalité avec les autres, des possibilités raisonnables de choisir leur propre voie, qu'elles sont le moins possible exposées à l'ingérence dans leur vie privée et qu'elles peuvent prendre leurs propres décisions, avec le soutien requis le cas échéant.

Accompagner les personnes vers la meilleure autonomie possible en fonction de leurs potentialités participe alors à l'acquisition d'une vie sociale épanouie.

  • Permettre à chacun d'investir son espace privé :

Chaque résident dispose d'une chambre privative. L'intimité associée à cet espace doit être respectée par les résidents et les encadrants. Ce respect des autres et d'eux-mêmes leur permet de vivre en harmonie au sein du foyer. Il est également important qu'ils puissent différencier ce qui relève de l'ordre privé (intimité, sexualité, se retrouver) et de l'ordre public.

Afin qu'ils se sentent bien dans leur espace privé, il est primordial qu'ils l'investissent (invitation de familles ou d'amis) et l'entretiennent (tâches ménagères, décoration, achat de meubles).

Cet apprentissage permet d'accéder à un logement extérieur par la suite pour ceux qui le souhaitent et en ont les capacités.

  • Permettre à chacun de trouver sa place dans un collectif :

Les résidents vivent dans un collectif, ils sont en même temps chez eux et chez les autres. Ils partagent alors des espaces et des temps en groupe. Les interrelations peuvent être positives ou négatives suivant les affinités de chacun. Leurs problématiques diverses et variées entrainent une disparité du public avec pour conséquence une complication du vivre ensemble.

Il est pourtant primordial qu'un équilibre s'installe au sein de La Faïencerie pour que chacun, puisse y trouver la place qui lui convient le mieux, assimile les règles et les devoirs de la collectivité, et y adhère.

  • Permettre à chacun de s'insérer dans la cité/le quartier :

Le foyer, situé dans le quartier St Jacques de Cognac et les actions éducatives favorisent l'intégration dans la cité où chacun est libre de se rendre dans les divers commerces de proximité et services publics. Ils peuvent profiter des différentes manifestations proposées (brocante, fête des voisins, la messe…). Par ailleurs, les interactions positives entre les résidents et les riverains sont habituelles. Ils sont intégrés, connus et reconnus et peuvent ainsi entretenir au quotidien des relations de voisinage qui favorisent leur insertion.

Selon leurs projets et leurs désirs, les résidents ont aussi la possibilité d'adhérer à des associations sportives et culturelles, ce qui leur donne de nouvelles perspectives d'intégration.

Cet investissement dans le quartier et dans  la ville permet une vie sociale aux résidents et une reconnaissance citoyenne auprès des personnes qu'ils rencontrent.

 

LES MOYENS HUMAINS :

Une équipe pluridisciplinaire permet d'accompagner les personnes dans leur quotidien, elle est composée : d'aides médico-psychologiques, d'éducatrices spécialisées, de surveillants de nuit, d'une maitresse de maison, d'un psychologue, d'un chef de service et d'un directeur.

Différentes instances permettent aux professionnels de réinterroger leur pratique :

  • Les réunions de l'équipe pluridisciplinaire sont coordonnées par un cadre de direction.
  • Des réunions d'analyse de la pratique ont lieu avec un psychologue extérieur à la structure.
  • Un psychologue intervient sur le foyer, et est à l'écoute des personnes et des salariés en fonction des besoins.
  • Des entretiens individuels annuels d'évaluation sont mis en place.
  • L'Evaluation Interne suivie de l'Evaluation Externe constituent un temps fort de remise en question des pratiques professionnelles.
  • Le travail en réseau et en partenariat reste un axe fort de notre pratique (autres institutions, professionnels de santé…).
  • Les éducateurs sont affectés sur l'un ou l'autre étage, en priorisant leurs compétences spécifiques.

 

LES MODALITES D'ACCOMPAGNEMENT :

                La posture éducative prioritaire est : être à l'écoute des résidents, être en lien et travailler en réseaux, initier des situations d'apprentissage.

Bien qu'un ajustement de l'accompagnement soit réalisé par groupe et par étage, l'individualisation de l'accompagnement reste centrale.

Pour cela, différents outils sont au service des professionnels :

  • Le Projet d'Accompagnement Personnalisé (PAP) : permet un accompagnement individualisé, en prenant en compte les demandes des personnes et leurs besoins.
  • Le Conseil de Vie Sociale est divisé suivant les deux groupes avec deux représentants élus pour chaque étage.
  • La résidence étant un lieu de vie, des questions relatives à la vie intime des personnes peuvent se poser. Afin d'accompagner au mieux  les résidents dans leurs parcours de vie : intime, affective et sexuelle ; des modalités spécifiques d'accompagnement ont alors été définies.
  • Des soirées à thème, des invitations et animations… permettent aux personnes d'avoir un espace de convivialité.
  • L'éducateur est à l'écoute et favorise l'expression des personnes accueillies. Il valorise la parole du résident et met en avant ses aptitudes.
  • La posture globale de l'éducateur s'appuie sur une remise en question permanente de sa pratique.
  • Les éducateurs disposent de véhicules 5 et 9 places pour organiser les déplacements.
  • Différents matériels sont à disposition des équipes afin de réaliser dans les meilleures conditions l'accompagnement des résidents : ordinateurs, téléphones portables…

 

  • Au premier étage, nous accueillons les résidents qui nécessitent davantage une proximité de l'éducateur dans leur quotidien

Le travail d'accompagnement portera alors prioritairement sur le bien-être, le maintien des acquis, l'acquisition de nouveaux apprentissages, le respect, la convivialité, et l'entraide …

  • Au deuxième étage, nous accueillons les résidents qui nécessitent davantage un soutien de l'éducateur dans leur parcours de vie.

L'intervention des éducateurs porte principalement sur la mobilisation du résident dans les démarches propres à son parcours d'insertion dans la cité. Dans ce groupe seront notamment présentes les personnes avec un projet de départ en appartement.

 

LES PARTENAIRES :

Selon les projets des personnes, leurs problématiques et leurs besoins nous travaillons en réseau avec différents partenaires :

  • Problématique psychiatrique : Centre Médico Psychologique, Hôpital psychiatrique, Psychiatres et Psychologues libéraux…
  • Médicale et intimité : les médecins généralistes et spécialistes, planning familial…
  • Vie sociale : Associations sportives et de loisirs, Info 16, Centres Sociaux, Taxis, Organisme de vacances
  • Travail et activité de jour : Etablissements et Services d'Aide par le Travail, Services d'Activités de Jour…
  • Administratif : MDPH, tuteurs, les différentes administrations
  • Familles et familles d'accueil

 

LES MOYENS FINANCIERS :

  • Le Conseil Général fixe un prix de journée que la résidence la Faïencerie doit appliquer. Il est différent pour les travailleurs et les non-travailleurs.

 

LES ACTIVITES :

De nombreux résidents sont inscrits dans des clubs à titre individuel (danse africaine, djembé, pêche, baskett, médiathèque, etc….)

Organisation de sorties collectives (repas de quartier, Blues Passion, Coup de Chauffe, sorties bowling, journée à Royan, au Marais Poitevin, visites de patrimoine local…), soirées en commun avec le foyer La Treille, goûters, dîners à thème une fois par mois…

Projets : réhabilitation de la résidence